AutomneHiverVolailles

Poulet en Cocotte Ail en chemise et Romarin

Impossible de se dorer au soleil sans secréter une surdose de dopamine qui réactive toutes les envies de parfums de Provence en hibernation. Surtout quand on peut manger en terrasse en février !

Les tous derniers morceaux de poulet de l’ami Doumé parti bien trop tôt, ont profité de ce grand beau temps pour convoler en justes notes avec le romarin toujours vert de ma rocaille aromatique. Et ce fut une sympathique cérémonie.

Difficultés_1
Difficulté
Plaisir_1
Gourmandise
Nombre de personnes.gif
4 à 6 personnes
Temps de travail
10 minutes
Temps Cuisson Feu
10minutes
Temps de cuisson four
25 minutes
  • 1 poulet d’1,2 kg
  • 18 gousses d’ail
  • 6 branches de romarin
  • Huile d’olive
  • sel, poivre
  • 20 cl de fond de volaille ou eau

Je ne le répèterais jamais assez , ne vous laissez pas séduire par les Coq, Gaulois, Père Dodu ou autres  Casanovas en  gondole ! Achetez du poulet que vous voyez courir dans un pré ! Il sera un peu plus long à cuire, la chair restera attaché à son os mais vous en garderez un bon souvenir.

La difficulté c’est d’avoir de l’ail encore en bonne santé en février. Elle a au mieux commencé à germer et ce n’est pas l’idéal pour de l’ail en chemise. Mais bon c’est pour se faire croire que c’est l’été…

Écoute !...

Progression

  1. Le cas échéant découper le poulet en 8 morceaux. Séparer les cuisses en deux à la jointure, et les filets des ailes en laissant un petit morceau de filet  attaché à l’aile.
  2. Dans une cocotte, faire revenir  les morceaux de poulet sur les 2 faces, dans l’huile d’olive, avec les gousses d’ail dans leur peau, jusqu’à une belle coloration blonde.
  3. Saler poivrer, ajouter les branche de romarin et les feuilles de sauge, mouiller avec le fond de volaille (ou de l’eau), couvrir et enfourner 25 minutes.
  4. Vérifier la cuisson puis mettre les morceaux de poulet dans le plat de service et réserver au chaud.
  5. Mettre la cocotte sur le feu et faire réduire le jus pour concentrer les arômes.
  6. Retirer le romarin et la sauge, et verser le jus et les gousses d’ail confites sur les morceaux de poulet.

Présentation

Décorer le plat avec quelques brins de romarin et servir avec une purée de pommes de terre à l’huile d’olive.

Montée de Cave

Faute de merle, j’ai dégusté tout autre chose mais si vous trouvez un Coteaux d’Aix plutôt jeune, enfanté par  Mourvèdre et Syrah, vous ne devriez pas être déçu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *